Catégories

Tout savoir sur un vrai tirage d'art

Définition d'un tirage d'art

La définition du statut d'une oeuvre d'art photographique repose sur la base de la définition fiscale;(CF: article 98 A de l’Annexe 3 du Code Général des Impôts), Elle dit :

  « Sont considérées comme œuvres d'art les réalisations ci-après : Les Photographies prises par l'artiste, tirées par lui ou sous son contrôle, signées et numérotées dans la limite de trente exemplaires, tous formats et supports confondus. »

Seul un vrai tirage sur matériaux d'art photographiques et produit sous le controle stricte de son auteur, permet de restituer l'oeuvre et la matiére selon l'intention de l'artiste. Une photographie n'est considérée par le marché de l'art que si on reste dans le cadre des tirages originaux signés. C'est pourquoi GECKO-Artiste Auteur photographe s'engage à ne pas vendre ses images d'ART au-delà de 30 exemplaires. Cette limitation du nombre d'exemplaires de l'oeuvre garantie à l'acheteur la rareté et la valeur de celle ci. Chaque tirage doit étre signé et accompagné d'un "certificat d'oeuvre d'art photographique" garantissant son authenticité. De nos jours, la constitution d’une collection photographique est plutot abordable et posséde un fort potentiel en comparaison avec les autres formes d'art.

En résumé, pour acheter une photo d'art, il faut impérativemant respecter certaines règles : 

- Acheter seulement des oeuvres photographiques originales à des photographes artistes-auteurs professionnels inscrits à l’AGESSA ou à la Maison des Artistes et si possible régulièrement publiés ou exposés. 

- Acheter des photographies tirées au maximum à 30 exemplaires tous supports confondus et quelque soit le vecteur de vente. (numérotation sur le tirage) 

- Signature et numérotation manuscrite de l'auteur au dos du tirage.

- Les tirages doivent être supervisés par le photographe en personne et réalisés sur un support à longévité garantie.

- Un certificat d'oeuvre d'art détaillé avec le nom de l'oeuvre doit être fourni, il doit contenir :  la date de création de l'oeuvre, une description et/ou un visuel de l'image, le numero/30 de l'oeuvre, la signature de l'auteur.

La photographie connait, ces dernières années, achèun enthousiasme sans précédent chez les collectionneurs d’art. On achète une photographie d'abord par passion mais aussi pour faire un investissement qui conservera au pire sa valeur. Pour la petite histoire «Le baiser de l’Hôtel de Ville 1950» de Robert Doisneau vendu 184 959 € et 99 Cent «II Dyptichon, 2001» de Andreas Gursky a battu le record du monde avec une vente à ............. 3 346 456 $